Blog de we-can-get-wild "Il se dresse, maladroit, s'assied, plus large que haut, avec une majesté puérile. Le bleu hésitant de ses yeux, qui seront peut-être verts, peut-être vieil or, se trouble d'inquiétude. Il dilate, pour mieux crier, son nez chamois où aboutissent toutes les rayures convergentes de son visage..." Colette, à propos d'un chaton, dans la nouvelle "Nonoche"


[ Fermer cette fenêtre ]